Bonsoir Jean,
Après une dizaine de jours, je viens de passer une petite heure sur ton site pour découvrir la suite de ton extraordinaire périple.
C’est un vrai régal de lire ton récit et de visionner de si belles images. 
Le paysage minéral de ce pays est magistralement beau, à la mesure de la difficulté des routes, la plupart du temps défoncées, parsemées de cailloux et de flaques boueuses et de franchissement sablonneux qui sollicitent toute l’adresse et l’expertise du pilote d’exception que tu es. 
C’est formidable de réaliser ce genre d’exploit quand on est jeune comme toi… Quand je pense à ton aventure j’éprouve quelques regrets de ne pas en avoir eu le cran, il y a une douzaine d’années, quand j’avais ton âge…
Ce dernier avançant, l’envie est encore bien présente. Mais, force est de constater que le physique ne suit pas toujours… et le goût du risque non plus!
En te remerciant pour tous les moments de rêve auxquels ton reportage nous invite,  je te souhaite que chaque jour, à la sortie de chaque virage, la route t’offre toujours autant de belles rencontres et de merveilleuses découvertes.
Claude L.

print